Courtier en crédit et meilleur taux d’emprunt ?

Diverses sociétés de courtage proposent leurs services pour aider les consommateurs à dénicher les meilleurs taux pour leurs crédits. Les clients se posent alors beaucoup de questions. Comment fonctionnent réellement la demande qui passe par ces courtiers ? Ils se posent aussi la question concernant la réalité sur les taux que négocie un courtier à Strasbourg ? Est-ce que  les courtiers leur font vraiment gagner de l’argent sur leurs crédits ? Qui paye les frais de ce type de professionnel en crédit qui sert simplement de lien entre un particulier emprunteur et un établissement financier ? Voici plus d’informations à ce sujet.

Principe du courtier en prêt bancaire

Le courtage consiste à interroger les établissements financiers à la place du client pour la quête du meilleur crédit possible en fonction du projet personnel du demandeur. En théorie, le courtier se renseigne auprès des institutions qui proposent les offres bancaires. Le but est principalement de trouver le meilleur taux de prêt avec les meilleures conditions bancaires possibles. Dans la réalité, la mission du courtier à Strasbourg ne se limite pas à une simple recherche. Il joue aussi l’intermédiaire en faisant toutes les négociations possibles en faveur de son client. Il faut noter aussi qu’il collabore déjà avec un réseau de banques qui permet aux demandeurs d’avoir le choix en matière d’offres bancaires.

Peut-on vraiment avoir le meilleur taux avec un courtier ?

Le recours au courtage n’a cessé d’augmenter. L’engouement pour faire appel à ces professionnels particuliers a ses raisons d’être. Le premier est principalement l’accroche commerciale et marketing utilisé par ces experts qui dit qu’ils peuvent permettre aux clients d’obtenir le meilleur taux pour les crédits. Le second est la possibilité de tout leur confier. Et la dernière est le gain de temps que ce service offre.

Certes, le recours à un service de courtage n’est pas gratuit. Cela permet toutefois de gagner un meilleur taux. Ceci-dit, sur le long terme, il y a un retour sur l’investissement fait. De plus, quand un consommateur s’adresse à un courtier, il n’est pas tout de suite obligé de signer un contrat et d’accepter les offres que celui-ci lui propose. Il peut encore faire des comparaisons et des simulations diverses avant de se décider.

Un courtier à Strasbourg, comme étant déjà dit ne fait pas que trouver des offres de crédit pour ses clients. Elle peut aussi prendre en main tout ce qui concerne le prêt jusqu’à ce que le client signe le contrat de crédit avec le banquier. Son personnel peut préparer tous les dossiers utiles, faire leur dépôt et retourner vers le client pour la signature.

Tout cela permet au demandeur de crédit de gagner du temps. Il n’aura plus à passer des longs moments à voir une à une les offres bancaires. Il n’aura pas non plus à faire toutes les démarches nécessaires jusqu’à la signature du contrat de crédit.

Courtage en ligne : un concept encore plus avantageux

Une grande majorité des grands réseaux de courtiers en crédit bancaire dispose de sites internet pour mieux s’approcher des consommateurs et des établissements financiers. Sur la toile, ils se livrent une concurrence féroce pour convaincre les potentiels clients sur leur formulaire de simulation de crédit immobilier en ligne.

Sur certaines plateformes appartenant à ces courtiers, il est même possible de faire des simulations gratuitement et rapidement. Cela permet aux acquéreurs d’avoir accès aux offres actuelles de prêt rapidement. Une fois qu’ils trouvent les offres qui conviennent à leurs projets, ils peuvent tout de suite en faire la négociation. Sans bouger du lieu où ils se trouvent, ils peuvent tout faire en ligne. Du moment où ils ne souscrivent pas aux crédits, ils n’ont aucun engagement. 

Il faut tout de même faire attention car tous les courtiers n’ont pas le même mode de fonctionnement. Certains facturent directement les clients au moment de la simulation. Il est alors nécessaire de bien s’informer sur le site du courtier à Strasbourg avant de prendre une décision.

Courtier et assurance emprunteur

Pour rester dans la concurrence, les courtiers ont intérêt à diversifier leurs services. Nombreux d’entre eux proposent ainsi des services suppléments dont la quête d’une assurance moins onéreuse à garanties équivalentes. Leur but doit être d’aider à diminuer le coût total du financement pour le client.

De plus en plus souvent, les professionnels en courtage analysent alors la meilleure offre pour l’assurance de prêt immobilier de leurs clients en simultanéité avec les crédits qui leur conviennent. Loi après loi et année après année, un demandeur de crédit peut désormais avoir plus de chance d’être avantagé par une assurance emprunteur. Il a même la possibilité de changer d’assurance emprunteur pour bénéficier d’une offre plus profitable. Au fil des années, bien que le prêt ne soit pas encore amorti, le client peut toujours faire appel à son courtier pour lui trouver la meilleure assurance emprunteur voire la meilleure offre de rachat de crédit.

Le frais de courtage

Toutes les prestations et tous les services proposés par un courtier à Strasbourg ne sont pas gratuits. Bien que certaines de ses sociétés de courtage proposent les simulations de prêt gratuitement, les autres services sont payants. Il y a plusieurs possibilités : soit les courtiers facturent les clients, soit ils prennent leur pourcentage auprès des établissements financiers auprès desquels les négociations finales ont été faites. Ils ont donc le choix entre les frais de courtage prédéfinis au préalable et mis à la connaissance du client, les honoraires fixés par heures travaillées ou bien selon les négociations ou les services donnés. Il est également possible qu’un courtier prenne une commission qui équivaut à 1% du capital emprunté. En moyenne, la rémunération du courtier varie entre 900 et 1 500 euros.

Le mode de paiement est aussi variable selon les clauses du contrat convenu à l’avance avec le client. Il y en a ceux qui demandent des paiements avant la négociation d’une offre auprès des établissements bancaires. Il y en a aussi ceux qui ne perçoivent leurs paies que lorsque la banque accepte la demande de crédit.