L’habilitation électrique pour travailleurs indépendants

Toute personne exerçant son activité près des installations électriques doit obligatoirement suivre une formation habilitation électrique pour recevoir de la part de l’employeur cette habilitation. Tout le monde sait qu’elle est obligatoire pour tous les salariés de l’entreprise mais qu’en est-il pour les travailleurs indépendants. En effet, il est certain que cette habilitation électrique concerne non seulement les électriciens mais aussi tout le corps du bâtiment comme les plaquistes, les peintres, maçons et plombiers pour ne citer que ceux-là. En résumé tout le monde est concerné et ce quel que soit le statut de l’employé.

Comment cela se passe pour les travailleurs indépendants

Les travailleurs indépendants ainsi que les employeurs d’ailleurs, n’ont pas le droit de faire leur propre habilitation. Toutefois ils doivent obligatoirement suivre la formation nécessaire à l’obtention de l’habilitation électrique. La législation en vigueur est très précise en ce cas et le texte de loi R.4535-12 du code du travail stipule textuellement : « Les travailleurs indépendants ou les employeurs qui exercent directement une activité sur un chantier de bâtiment et de génie civil, lorsqu’ils effectuent des opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage, ont un niveau de connaissance des risques liés à l’électricité et les mesures à prendre pour intervenir en sécurité équivalent à celui des travailleurs auxquels sont confiés ces opérations. »

De ce fait, toute entreprise qui traite avec un intervenant indépendant va obligatoirement lui demander une attestation de formation précisant sa portée et le résultat des évaluations qu’elles soient théoriques ou pratiques.

L’habilitation électrique en fonction du risque

La formation habilitation électrique est à prendre au sérieux et même si la tâche  à réaliser semble sans danger. Une pose de plaques de plâtre ou de carrelage près des installations électriques est dangereuse. C’est d’ailleurs pour cela que la législation fixe le type d’habilitation selon l’importance du risque électrique. A ce titre les travailleurs indépendants et les employeurs doivent obligatoirement identifier les tâches à effectuer pour choisir la formation la mieux adaptée.

A la question de savoir si le travailleur indépendant doit être formé pour obtenir son habilitation électrique, il est possible de répondre par l’affirmative. En  effet, un indépendant n’a quand même pas le droit de mettre en danger les travailleurs de l’entreprise et il doit donc respecter la norme.

A ce titre, l’artisan va prouver ses connaissances dans le domaine de la prévention du risque électrique. Pour cela il doit suivre une formation habilitation électrique et réussir au contrôle des connaissances au niveau théorique et pratique. Vous voulez en savoir plus sur la formation habilitation électrique pour les travailleurs indépendants, contactez-nous par téléphone ou via la page contact de notre site.