La galère pour les Franciliens pour se déplacer dans la région

C’est l’évènement le plus important de la résolution du 2019 : depuis le mois de décembre, un mouvement important a commencé pour contester principalement comme la réforme des retraites. De ce fait, les transports en commun ne fonctionnent pas correctement comme il se doit depuis ce mois.

En fait, cette grève continue de perturber les déplacements des millions de Franciliens. En effet, l’ensemble du réseau est vraiment touché. Cela dit que peu de train n’est en circulation voire aucun train pendant les heures creuses ; des rames saturées et des quais bondés à l’heure de pointe.

Concernant le taxi Essonne, ils ont une difficulté sur leur rentabilité alors qu’il doit faire leur possible pour procurer une prestation de service de qualité et une entière satisfaction à ses clients. Ce qui les amène à prévoir une hausse de la demande de 20 % à Paris.

Bref, ce problème est axé sur la région de l’ile de France auquel 12 millions de personnes y vivent. Toutes les informations sur cet article.

La grève a un impact sur les touristes étrangers

Le blocage et la grève des transports ne contrarient pas seulement les Franciliens et les travailleurs en paris. En fait, cela affecte aussi les touristes étrangers. Entre débrouille et improvisation, ces derniers sont forcés de composer avec les transports bloqués.

À part le faible nombre de rames qui circulent dans la direction de Roissy ou d’Orly, il y a aussi les problèmes de disponibilités des taxis et les problèmes des tarifs des VTC. On peut dire que c’est un évènement social très compliqué pour les déplacements en ville.

Par contre, la direction des syndicats des transports ont annoncé aux usagers de ne pas prendre les transports communs. La solution la plus évidente et la plus privilégiée reste donc toujours le taxi Essonne malgré ces difficultés. Elle offre une solution alternative de mobilités.  

Les taxis et le VTC explosent

Pour le taxi Essonne, le progrès constant de congestion engendre des embouteillages pendant les heures de pointe. Cela affecte la rentabilité de leur activité qui se traduit par l’augmentation de prix du transport pour les clients à distance égale. Actuellement, presque la moitié des prestataires de taxi passe son temps à attendre leur client ; en plus, la moyenne de sa vitesse est de 17 kilomètres par heure.

De leur côté, les VTC sont des sociétés qui dispose un parc véhicule privé pour faire déplacer leurs clients. Dans la pratique, ils utilisent une application pour récupérer leur clientèle. Ils leur sont interdits de récupérer des clients à la volée, de même dans les endroits qui sont réservés pour les taxis. C’est simplement grâce à des réservations en ligne et l’utilisation de ces applications qu’ils peuvent transporter leur client.

Le problème est que la législation ne respecte pas ces conditions et créée même une concurrence déloyale comme sur la pratique tarifaire. Concernant les conditions d’exploitations, les prestataires de taxi Essonne s’endettent sur le long terme pour le paiement de leur autorisation de stationnement ou de leur licence, précisément dans les 240 000 euros. Par ailleurs, ils sont aussi soumis à une taxe de stationnement trimestriel de dix-huit euros. Par contre les VTC ne paient qu’une note récente de préfet de police et un simple cout de licence dérisoire. De même sur la pratique tarifaire, les VTC sont totalement libres de fixer leur prix. Alors que les taxis sont tenus de respecter le prix maximal imposé par la préfecture.

Les différentes régions touchées par la grève

Actuellement, de nombreuses régions réseau urbain sont touchées par cette grève à travers la France. Certaines villes sont beaucoup plus touchées que d’autres. Il y en a même des réseaux qui disent que plus les grévistes sont nombreux, plus les offres de services sont moindres. En parlant de ville, voici quelques villes particulièrement très touchées par cette grève : Avignon, Nice, le très grand arc méditerranéen, Toulouse, bordeaux.

Dans la plupart des réseaux touchés, ils ont priorisé les trams et les métros quand ils existent. Dans ce cas, ce sont surtout les lignes de bus qui sont perturbées. Par contre, le taxi Essonne y met aussi leur tien. Ils obtiennent même de 80 % de réservations pendant une journée. Ils restent toujours la meilleure solution pour se mobiliser.     

La grève affecte les salariés aux entreprises à Paris

Actuellement, on peut dire que la grève a duré plus de quarante jours. En plus des problèmes cités en haut, la grève affecte également les salariés qui travaillent dans les entreprises sises à paris. En moyenne, cela leur coute dans les deux-cent-trente-trois euros selon les sondages effectués.

Depuis le commencement de cette grève contre la réforme des retraites, de nombreuses entreprises ont décidé d’accompagner leurs salariés dans les problèmes de transports. Entre autres, elles offrent des solutions alternatives comme le financement de la moitié de la dépense des transports de ces salariés. Notamment, il recourt à la coworking, les transports alternatifs comme le taxi Essonne ; les covoiturages ou les VTC…

Concernant l’organisation de leur travail, les chiffres ont montré que 60 % de ces entreprises ont opté pour le télétravail, notamment un jour et demi par semaine. Et presque la moitié d’entre eux ont aménagé leurs horaires de travail. En plus, les 58 % d’entre eux reportent aussi leur réunion qui est prévue à l’extérieur dans leur lieu de travail.

En somme, les opposants pour le projet de réforme de retraite sont toujours aussi déterminés. De nombreuses choses sont impactées par cette manifestation. Les prestataires de taxis, les touristes, les transports en commun, les entreprises sont tous touchés par cet évènement. Un évènement qui marquera la vie à tous et qui risque de devenir encore plus compliquée, car de nombreux réseaux sont perturbés. En plus, à l’heure actuelle, le taux des grévistes va grimper à 4,6 %.